Après-midi d’étude

Les enjeux actuels de la programmation culturelle

30 mars 2019 /Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / amphithéâtre Lefebvre

Événement organisé par les étudiants du Master 2 Gestion des Arts et de la Culture de l’École des Arts de la Sorbonne – Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, en partenariat avec l’Université Paris 1.

Le 30 mars 2019, les étudiants du Master 2 Gestion des Arts et de la Culture de l’École des Arts de la Sorbonne – Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne vous invitent à une après-midi d’étude sur le thème de la programmation culturelle. Trois intervenants du secteur culturel se succèderont pour présenter leur travail et un thème spécifique de la programmation, ainsi qu’échanger avec les auditeurs. Il sera notamment abordé la question de la programmation dans le secteur audiovisuel et des lieux émergents.

Les intervenants

Les enjeux de la programmation télévisuelle à France Télévisions, Emmanuelle Guilcher, directrice de la programmation de France 2

À la suite de ses formations en études politiques et en histoire contemporaine, Emmanuelle Guilcher travaille comme journaliste et rédactrice des Rendez-vous de Jean Pierre Elkabbach. Elle continue son parcours comme conseillère à la direction de l’antenne à France 2 puis devient, en 2000, directrice adjointe de la programmation de la chaîne de France Télévisions. Depuis 2014, elle est directrice de la programmation de France 2. Elle est également Présidente de la commission Grilles des Médias Francophones Publics.

L’égalité homme/femme dans la programmation culturelle et la notion de matrimoine, Clémence Hugo, responsable de la communication à L’Armada Productions et membre du groupe de travail Musique (Mouvement HF pour l’égalité dans les arts et la culture)

Responsable de la communication à L’Armada Productions, société de production de spectacles jeunes et tous publics, Clémence Hugo participe en parallèle à la communication du festival I’m from Rennes. Elle a également été en charge du suivi des productions des spectacles de L’Armada et coordinatrice d’événements culturels (Parlement de Bretagne, Festival de musique de chambre de Montréal, Galerie Bilderwelt à Berlin). Depuis deux ans, elle est membre active du groupe Musique de H/F Bretagne et s’implique dans l’organisation de tables rondes, la création d’outils et le lobbying au sein de ce mouvement pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture.

Face aux phénomènes de mutation du monde de la musique, dans quelle mesure le CENTQUATRE-PARIS peut-il accompagner la création dans le secteur musical ? Johann Le Bihan, chargé de mission musique au CENTQUATRE-PARIS

Après des études en Sciences Humaines et Sociales et un Master Culture et Patrimoine, Johann Le Bihan a travaillé pendant 5 ans à la structuration des musiques actuelles en Picardie via l’association Le Patch (devenu le pôle Haute Fidélité).  Il est depuis 2013 en charge de proposer et d’accompagner des projets musicaux en cohérence avec le projet global du CENTQUATRE. Il œuvre ainsi au développement d’un programme d’accompagnement et une visibilité proposée aux artistes musiciens professionnels, à travers 3 volets : soutenir la découverte, l’émergence et  l’innovation artistique et musicale ; réinventer le processus de création, l’espace de la scène et la place du public ; inviter l’artiste à proposer la manière dont son œuvre est présentée.

Quelle programmation pour les lieux émergents ? Valentin Leveau, administrateur et coordinateur du collectif La Boutique et de la Boutique du Val, Meudon

Valentin Leveau s’est formé en gestion culturelle à la Sorbonne Nouvelle et à l’Université libre de Bruxelles. Après plusieurs expériences comme chargé de production puis comme chargé de mission, notamment à l’Institut français du Gabon, il devient l’administrateur du collectif La Boutique, héritier de la compagnie Archimusic créée en 1993 par Jean-Rémy Guédon. Ce collectif de musiciens rassemble huit instrumentistes qui proposent des formes variées, du duo au grand ensemble. Riche d’un lieu de création et de diffusion, la Boutique du Val à Meudon, le collectif La Boutique défend l’idée que la création doit passer par le métissage et les circulations : entre les pays et entre les disciplines.

 

Planning de l’après-midi

14h-14h50 : Valentin Leveau

15h-15h50 : Emmanuelle Guilcher

16h-16h50 : Johann Le Bihan

17h-17h50 : Clémence Hugo

Informations pratiques

Horaire : Samedi 30 mars 2019 de 14h à 18h, entrée libre

Lieu : Amphithéâtre Lefebvre, centre Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

Accès : métro 10 Cluny-La Sorbonne / RER B Saint Michel & Luxembourg / bus : lignes 21, 27, 38, 82, 85

Les Rencontres À l’oeuvre

Les Rencontres À l’oeuvre ont été créées sous l’impulsion de Marco Renzo dell Omodarme, maître de conférences en philosophie de la culture et directeur adjoint de l’Ecole des arts de la Sorbonne, en lien étroit avec le Théâtre du Monfort qui les accueille.


Organisé par les étudiants du Master 2 Gestion des Arts et de la Culture, ce premier cycle de rencontres s’articule autour de trois soirées-conférences mettant en relation les arts, la recherche et des questions de société. Les rencontres abordent la question de l’anthropocène, ou ère de l’homme, que l’on peut définir comme l’ère terrestre où les activités humaines impactent directement et de manière globale les écosystèmes. Cette question est présente dans la programmation du Monfort avec, notamment, Kyoto Forever 2 et Les Cartographies de Frédéric Ferrer. Aussi, ces rencontres seront pour certains l’occasion d’enrichir une expérience de spectateur et pour d’autres de découvrir la programmation de ce lieu engagé.


Le lundi 4 février, la première rencontre proposera des “regards d’artistes sur les mutations génétiques”, avec la présence de Jeanne Briand et Christiane Geoffroy. La seconde rencontre, qui aura lieu le lundi 18 mars, s’intitule “D’une science à une culture du climat”. Elle fera échanger Nathalie Blanc et Jean-François Simonin autour de ce sujet. Le lundi 15 avril, la troisième et dernière rencontre de ce cycle traitera des différentes échelles impliquées dans la lutte contre le climat.

 
Page dédiée sur le site du Monfort Théâtre : http://www.lemonfort.fr/programmation/les-rencontres-a-loeuvre.